Quelques Définitions

 

 

 

L’objectif de cette section est de vous proposer quelques définitions, simplifiées et vulgarisées, de termes pouvant porter à confusion ou pas forcément toujours utilisés à bon escient.

 

 

 

Agoniste

Se dit d’un muscle (ou groupe musculaire) responsable de la création d'un mouvement (ex : le biceps est agoniste lorsque l'avant-bras se plie sur le bras).

 

 

Antagoniste

Se dit d’un muscle (ou groupe musculaire) dont le travail s’oppose au travail de l’agoniste. (ex : le triceps est l’antagoniste du biceps lorsque l'avant-bras se plie sur le bras).

 

 

Charge de travail

Valeur subjective incluant l’ensemble des « pressions » subies par le sportif dans sa pratique : plus qu’une évaluation de la durée et la quantité des séances, elle doit également prendre en compte l’intensité des séances et leur contenu. Elle influe sur la fatigue et l’état de forme du sportif, donc sur le risque de blessure.

 

 

Hyperlaxité

Souplesse supérieure à la moyenne de certains tissus : elle peut s’appliquer à la peau, aux tendons, ligaments et muscles. Peut être source de blessures, notamment aux épaules. Pour les individus concernés, elle peut être généralisée ou bien localisée.

 

 

Insertion & terminaison du muscle

Chaque muscle « commence » sur un point du squelette, on parle alors « d’insertion du muscle », et s’attache en un second point ailleurs sur le squelette. On parle alors de la « terminaison du muscle ». En fonction du muscle, ces insertions et terminaisons peuvent être uniques ou plurielles.

Lorsque le muscle se raccourcit, la terminaison se rapproche de l’insertion : un mouvement est créé.

 

 

Sédentaire

Dans le vocabulaire de sens commun, on oppose souvent le mode de vie sédentaire au mode de vie nomade.

Dans le vocabulaire sportif, le sédentaire est à mettre en opposition au « sportif », c’est-à-dire à l’individu physiquement actif : déplacements pédestres, cyclistes, etc.

Nous allons même plus loin, en considérant que en-dessous de deux séances hebdomadaires de quarante-cinq minutes de pratique sportive, l’individu est encore sédentaire.