Motricité & Ecole de Course

 

 

 

 

Motricité

 

 

La « Motricité » du sportif, terme très souvent évoqué, comme facteur de performance, cause de blessure, ou piste de développement mais rarement pleinement défini et compris. Nous nous proposons ici d’en donner notre définition générale afin de mieux comprendre. Nous reviendrons sur ces différents concepts plus en détails dans de prochains articles.

 

 

Quelques précisions ?

 

Parce qu’un peu de latin dans une journée ne fait pas de mal (A consommer avec Modération !), « Movere » est le verbe latin qui a donné le terme de moteur, et donc de motricité. Celui-ci signifie « se mouvoir ». Ainsi, nous considérons la motricité comme étant « l’ensemble des techniques utilisées par l’individu afin de se mouvoir dans l’espace, que ce soit de façon volontaire (marche, course, saut,…) ou bien en réaction à une intervention extérieure (glissade, chute, …). »

Vous l’aurez donc compris, la motricité est un terme très général englobant de nombreux concepts.

 

 

Motricité générale ou spécifique?

 

Lorsque l’on parle de la motricité du judoka, parle-t-on de la même chose que lorsque l’on parle de celle d’un sportif occasionnel ? La motricité du basketteur est-elle celle du golfeur ?

Pour nous, il convient de différencier la motricité générale (la marche, la course, la chute) de la motricité spécifique (le plaquage en rugby, le saut en hauteur en Fosbury, etc.) : la première doit être développée dès le plus jeune âge et affinée tout au long de la pratique sportive, quand la seconde se développe une fois la spécialisation du sportif choisie.

 

 

Motricité générale

 

Elle regroupe l’ensemble des actions motrices « de base » que l’individu peut effectuer quotidiennement : marcher, courir, sauter, monter des escaliers, s’asseoir, tomber/chuter, ramasser un objet…

 

 

Certaines actions peuvent paraître anodines, mais pourtant elles entraînent des déséquilibres ou des microtraumatismes récurrents, qui peuvent à terme entrainer des blessures chroniques : lumbago, périostites, hernies, etc.

 

 

Motricité spécifique

 

Souvent dérivée de la motricité générale, elle vise au rendement et à l’efficacité. Comme son nom l’indique, cette motricité est spécifique à l’activité et représente un apprentissage particulier puis un perfectionnement d’une gestuelle ou d’un mouvement technique.  

 

Fonder un socle de travail, une base fondamentale pour ajouter, par la suite, des éléments de perfectionnement.

 

 

 

 

Ecole de Course

 

 

Et si l’on apprenait à courir ? Vous trouvez l’idée bête ?

Tout le monde apprend à marcher, cuisiner, conduire… Pourquoi pas courir ? 

 

 

C’est un apprentissage, qui demande un peu de temps certes, mais surtout de l’attention. Peut-être est-ce là notre plus grand travail à effectuer nous, coach, entraineur, formateur, de prendre conscience de l’importance d’avoir de bases solides pour construire dessus. Nos jambes, nos appuis, nous servent à nous tenir debout, courir, sauter, ils représentent l’essence même de tous nos mouvements, nos déplacements. Pourquoi ne pas leur accorder de leur importance pour aller plus vite, plus loin, plus haut, plus fort mais aussi, pour être plus stable, plus équilibré, réduire les risques de blessures… ?

 

 

Dans ce raisonnement –là, il semble logique que le travail d’école de course soit choisi comme premier axe de développement puisqu’à la base de tout sport : Savoir se mouvoir efficacement avant toute chose. Comprendre comment utiliser ses appuis et ce, pour être le plus performant possible, voilà l’objectif du travail que l’on appellera « Ecole de course ».

 

 

 

Les situations d’entrainement et d’exercice ne représentent pas l’aspect primordial, encore une fois, l’attention portée sera notre atout principal pour développer tout travail d’appuis ou de courses. Les exigences techniques porteront sur les façons de courir, d’utiliser ses appuis mais également sur l’utilisation de l’ensemble du corps de manière équilibrée et stable. Pour vous aider et vous accompagner dans ce travail essentiel et indispensable, nous vous délivrerons, de manière ponctuelle, des situations autour desquels vous pourrez intervenir en mettant en avant les exigences techniques attendues.

 

 

 

Créer et développer un "sportif", un "athlète" avant de vouloir le faire devenir un "golfeur", "basketteur" ou "judoka".